Galerie




Avec Antonin Artaud 

Chapelle Saint Jacques, Clohars-Carnoët Vernissage Dimanche 8 Mars 2020 En partenariat avec La Maison de la Poésie du Pays de Quimperlé et le festival de la Parole Poétique Sémaphore 












Claus Dieter Geissler 

«Pavés»
Le symbole de la révolte, construit des barricades.

Platinotypes, Encres sur Papier

«Fais de l’art révolutionnaire mais de l’art, ne porte pas la révolution dans la vie ou on t’assassine». Antonin Artaud 


Klervi Bourseul 

Encre sur papier, Céramique

«Je présente pour cette exposition autour de la figure d’Antonin Artaud, une série de 4 encres réalisées à partir de la poésie d’Artaud. J’ai réalisé les encres alors que je lisais les textes, m’imprégnant de la force des mots et laissant mon imagination s’exprimer spontanément. 

Je présente également deux céramiques qui ont été inspirées par la vie d’Antonin Artaud». 

«Dieu montra à Patrick une grotte dans laquelle celui qui y pénétrait pouvait, selon la tradition, voir les souffrances des âmes du Purgatoire, les tourments de celles séjournant aux Enfers, ainsi que les joies et les délices du Ciel.» 

Antonin Artaud 


Loran Jacob 

«Petra x 4»

Crayon sur papier

«Ames par âmes j’ai poursuivi mon amour, jour après jour au fond de moi-même, non comme les notes d’une mélodie sans suite, mais comme les mesures d’un infini sans mesure». 

Antonin Artaud

« Le Baiser d’Antonin Artaud »

Céramique, acier, miroir, son d’électrochocs

« L'électrochoc, M. Latrémolière, me désespère, il m'enlève la mémoire, il engourdit ma pensée et mon cœur, il fait de moi un absent qui se connaît absent et se voit pendant des semaines à la poursuite de son être, comme un mort à côté d'un vivant qui n'est plus lui, qui exige sa venue et chez qui il ne peut entrer »

Antonin Artaud 


Martine Saurel 

« 30 signes relevés avec Antonin Artaud » 

Encre sur Papier

J’ai acheté en 2002 sur un marché aux puces à Barcelone une petite épée de Tolède et quelques mois plus tard en lisant Antonin Artaud, je me suis rendu compte qu’elle correspondait à la description d’une petite épée dont Artaud avait perdu la trace. 

« Toutes mes affaires m’ont été prises par la police et tous mes papiers ont été perdus. Je n’ai absolument plus rien de ce que je possédais et qui consistait en un certain nombre de manuscrits, en un portefeuille et surtout en une petite épée de Tolède de douze centimètres de haut attachée de trois hameçons et qui m’avait été donné par un nègre à Cuba ». 

Antonin Artaud 

Je me suis alors rappeler que deux ans plus tôt, lors d’un séjour à Hondarribia, j’avais ramassé sur la plage 3 hameçons que j’avais gardés. Depuis cette époque, j’ai toujours pensé qu’un jour cette petite épée aurait quelque chose à me dire.
Bien des années ont passé, puis il y a eu la rencontre avec Bruno Geneste et son invitation à participer à l’hommage rendu à Antonin Artaud.
Le moment était venu d’interroger la petite épée de Tolède. Au milieu de tas de fragments, d’objets et de végétaux qui jonchent le sol de mon atelier, des formes ont surgi d’elles mêmes. Certaines fois, des figures se sont imposées au cours de mes promenades. J’ai minutieusement reproduit ici cette série de signes. 


Hélène Scoazec 

"Sans Titre"

Gravure sur bois perdu

Cette exposition est aussi l’occasion de rendre hommage à Hélène Scoazec, artiste qui s’exprimait par le dessin, le volume et la gravure et qui avait une admiration profonde pour Antonin Artaud qu’elle citait souvent. Nous avons la chance de pouvoir exposer ici une oeuvre inédite de Hélène qui nous a quittés en 2018. 


Sandra Zarth 

«Au jardin du jour d’avant hier»

Vidéo, Photos, Encre; Branche de Cerisier 

«Ceuillez les fleurs mélancoliques et plongez dans la poésie des alcoves hors du temps».(S.Z.) 





                                                                                                                                       



XVème Journée Internationale de Performances, TPK, L'Hospitalet de Llobregat, Barcelone le 12 Octobre 2019

Avec :















                                                                                                                                       


"MMXIX,El Rapte de Europa"TPK, L'Hospitalet de Llobregat, Barcelone, du 11 Octobre au 30 Novembre2019

Les artistes programmés par APte sur l'invitation de TPK dans le cadre d'un échange avec le réseau KaNîBaL'HoPoX ont été invité à travailler et à réfléchir sur le thème du Mythe "l'enlèvement d'Europe". Le titre rattache ce mythe à notre époque et les oeuvres donnent peut-être à voir ce va et vient, ce champ sémantique entre hier et aujourd'hui. 

Avec :
Alfred Mauve






TPK Art i Pensament Contemporani ; Martine Saurel, Zabo Chabiland, Magali, Sylvie Le Gac, Stéphane Tesson
Sylvie Le Gac, Stéphane Tesson ; "Portraits de Famille"
Zabo Chabiland ; "L'île", "Zeus", "Europa", Topkapi Harem"
Martine Saurel ; "Europa", "Le Baiser d'Europe"
Alfred Mauve ; "Archéologies"
Loran Jacob ; "Lampedusa", "Eurorshach"
Vue d'ensemble de "MMXIX, El Rapte de Europa"
Les participants à l'exposition "MMXIX, El Apte de Europa"



                                                                                                                                       



"#recording", Künstlerforum Bonn, du 22 Juin au 14 Juillet 2019, Bonn


"Un été, peu importe l'année, il y avait une cassette de musique dans une voiture, peut-être achetée dans une station service..."

"l'enregistrement de la ou des musique(s), du ou des son(s)"comme thème, comme source d'inspiration". 

Il s’agit d'apporter, en s'inspirant d’une habitude d'écoute ou de toute autre activité lié au son et à la musique, une réflexion dans laquelle la frontière entre l’art et la musique est poreuse.
Dans cette exposition, les artistes du réseau européen KaNîBaL'HoPoX (Kaunas, Nîmes, Barcelone, L'Hospitalet, Cologne, Lyon et Trégunc en Bretagne) réagiront par des images, des objets, des sculptures et des vidéos à de la musique significative pour chacun d'eux. Celle-ci sera enregistrée sur des cassettes et mise à disposition du public à l'écoute. (Concept de Sandra Zarth, Claus Dieter Geissler et Axel Kreiser).







Les artistes de Bretagne invités par APte à participer à cette exposition sont : Martine Saurel ; ExSitu (Fanch Dodeur et Barthélémy Péron) et Loran Jacob.





Installation de l'exposition "#recording"








Benxamin Alvarez, « Durchschnittene Musik », -Amy Winehouse : You Know I’m No Good-

Robertas Antinis, « 4,5 cm. Eraser », -John Cage : 4’33-

Alexandre Astier, « OT1 »,  « OT2 »-Sepultura : Canyon Jam-

Laurence Loutre-Barbier, « In The Court Of Sugar King », -King Crimson : Moonchild- / 
Sebastian Bathe & Christoph Görke « barke & barke »

Mido Bidard « Full Moon », -Moondog : Bird’s Lament-

Alain Boulerot « Combat entre le Bien et le Mal » d’après Delacroix, -Jòhann Jòhannsson : A Deal with Chaos-
Bruno D’Abrigeon « O Let Me Weep Pina », -Purcell : The Plaint-

Ex Situ : Fanch Dodeur & Barthélémy Péron « Phonosynthésis#2 »
Axel Kreiser « Tintinnabulum », -Arvo Pärt : Cantus- /
Agustin Fructuoso Fernandez « Are Spirits what I Hear »

Claus Dieter Geissler « CBGB », -Ramones : Blitzkrieg Bop-
Loran Jacob « Silenzio O Silenzio », -The Butthole Surfers : Strangers Die Everyday-
Elisabeth Krotoff « Istanbul », -Zeki Müren : Katibim-

Bernhard Kucken « Sans Titre », -Éric Burden & War, Mother Earth-
Xesco Mercé « Vier Suiten für Blasinstrumente », -John Coltrane : A Love Suprême-

Marie-Françoise Prost-Manillier « Le Train du Temps », -Éric Satie : Sonnerie pour réveiller le Roi des Singes-
Martine Saurel « Géographie Mouvante 1. Nord, 2. Sud, 3. Est, 4. Ouest », -John Cage : Four6-
Christophe Siutat « Le Vaillant Petit Tailleur »,- Les contes de Grimm-
Christelle Teissedre, -Neil Young : Dead Man Theme-
Sandra Zarth « In Between », -Cat Power : You’re Free-